Prévention des feux de forêt : quelle est la réglementation dans l’Ain ?.

Comment prévenir le risque incendie et s’en protéger.

La pluie a enfin fait son retour dans l’Ain ce dimanche 14 août mais pas de quoi écarter le risque d’incendies de forêts qui demeure encore élevé. Le département de l’Ain comme tous les autres a instauré un arrêté qui règlemente la prévention. Associée à quelques gestes simples, le risque d’un départ de feu peut nettement être réduit.

Car 90 % des départs de feux de forêt ont pour origine les activités humaines et la moitié d’entre eux sont dus à des imprudences.

Pour rappeler les bons gestes face au risque incendie de forêt, des campagnes nationales de sensibilisation contre les feux de forêt sont régulièrement lancées. La dernière en date remontant à juin dernier. Elles sont déployées dans la presse régionale ainsi que sur les réseaux sociaux (#attentionfeuxdeforet) et sur internet.

Organisée conjointement avec les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture, l’objectif de cette campagne est de faire connaître les conseils à suivre face au risque d’incendie de forêt, tant pour veiller à ne pas être la cause d’un départ de feu que pour s’en protéger.

Si vous êtes témoin d’un début d’incendie, donnez l’alerte en appelant le 18 ou le 112 (numéro européen d’urgence). Et restez à l’écoute des consignes des autorités.

Quelle est la réglementation dans l’Ain ?

L’arrêté préfectoral du 3 juillet 2017 (téléchargeable en cliquant dessus) réglemente l’emploi du feu et de l’écobuage dans le cadre de la prévention des incendies de forêts.

Quelques gestes à adopter pour prévenir les feux de forêt :

  • pas de feux, ni de barbecue à l’intérieur et à moins de 200 mètres des bois, forêts, plantations forestières, reboisements, landes, pré-bois, marais ;
  • pas de cigarette, ni de mégot jeté par la fenêtre de la voiture ;
  • pas de travaux avec une source d’étincelle ;
  • pas de combustible contre une habitation ;
  • pas de feux d’artifice ni de lanternes célestes à moins de 200 mètres des bois, forêts, plantations forestières, reboisements, landes, pré-bois, marais.

Tout incendie a un impact immédiat sur les principales fonctions de la forêt :

  • économique : perte de valeur et de production de bois, impact sur les activités économiques et touristiques ;
  • environnementale : atteinte à la biodiversité et aux paysages ;
  • sociale : incidence sur l’accueil du public, la chasse ;
  • prévention d’autres risques : chute de pierres, glissements de terrain, érosion, crues torrentielles, avalanches en montagne ;
  • protection générale : régulation du régime hydrique, qualité de l’eau, épuration de l’air, stockage du carbone.