Les bons gestes au quotidien pour la planète.

Dans notre quotidien, des gestes simples peuvent permettre de faire des économies. C’est bon non seulement pour notre planète à l’heure des bouleversements climatiques mais aussi pour notre portefeuille !. Que ce soit, dans le domaine électrique, dans celui de l’eau, dans votre cuisine, les gains ne sont pas négligeables au final.

 

Réduire sa consommation électrique :

Coupez l’alimentation des appareils électriques avec des multiprises possédant un interrupteur.

Supprimez les halogènes et éco halogènes, qui consomment jusqu’à 6 fois que les LED.

Lavez à basse température dès que vous le pouvez.

Evitez le programme rapide sur un lave-linge ou intensif sur un lave-vaisselle.

Désactivez le démarrage fast ou quick start de votre téléviseur.

Eteignez l’écran de l’ordinateur quand vous ne vous en servez pas et débranchez les chargeurs des équipements dès qu’ils sont chargés. Il est donc à éviter de laisser se charger toute une nuit son smartphone.

Eteignez la lumière quand vous quittez une pièce et installez une minuterie pour minimiser les coûteux oublis.

Dépoussiérez ampoules et abat-jour pour préserver leur intensité lumineuse. Faites de même avec vos convecteurs pour ainsi maintenir leurs performances.

 

Economisez l’eau :

A l’heure où la sécheresse menace nos réserves en eau, quelques rappels pratiques pour économiser l’eau ne sont pas de refus. Ce sera à la fois bon pour nos ressources en eau mais aussi pour votre portefeuille.

Ne laisser pas couler le robinet pour rien : fermez le robinet quand vous vous lavez les dents et les mains et remplissez d’eau votre évier pour laver et rincer vos légumes.

Lavez votre auto avec un seau. Vous pouvez ainsi faire chuter votre consommation d’eau de 200 à 20 litres en utilisant un seau et une éponge plutôt que le jet.

Prenez des douches. Préférez la douche au bain vous fera passer d’une consommation moyenne de 200 à 60 litres. Vous pouvez aussi installer un robinet thermostatique avec limiteur de débit.

Arrosez votre jardin au bon moment. Arrosez de préférence le matin et le soir, pour limiter l’évaporation et utilisez de l’eau de pluie.

Assurez-vous qu’il n’y a pas de fuite d’eau. Relevez votre compteur avant de vous coucher puis évitez d’utiliser de l’eau dans la nuit. Si, au matin, le chiffre affiché n’est pas le même, c’est que vous avez une fuite provenant d’un robinet, d’une chasse d’eau ou de votre ballon d’eau chaude.

Ne prenez pas vos toilettes pour une poubelle. Ne jetez pas vos déchets dans les toilettes pour éviter le gaspillage d’eau et des problèmes dans les systèmes d’assainissement.

Remplissez bien lave-linge et lave-vaisselle. Faites-les fonctionner à pleine charge pour rentabiliser l’eau nécessaire à un cycle de lavage.

Réutilisez l’eau de la cuisine. Récupérez l’eau de lavage ou de cuisson des légumes ( une fois refroidie) pour arroser vos plantes.

 

Voyagez en préservant la planète.

On peut continuer à voyager de par le monde tout en préservant notre planète. Voici ainsi quelques conseils pour aller au bout du monde de manière responsable.

Adressez-vous à des voyagistes impliqués. Privilégiez les voyagistes labellisés par l’association « Agir pour un tourisme responsable » et « l’Association pour le tourisme équitable et solidaire ». Vérifiez que votre tour-opérateur collabore avec des organismes locaux.

Limitez l’avion. Préférez des vols directs à ceux avec des escales, les émissions de CO2 étant les plus fortes au décollage.

Partez plus longtemps. Les émissions de CO2 de votre vol seront ainsi rentabilisés sur une plus longue durée.

Respectez l’environnement. Réduisez et ramassez vos déchets, ne sortez pas des sentiers balisés. Evitez les activités polluantes comme le jet-ski ou l’hélicoptère, et non respectueuses des animaux ( promenades à dos d’éléphant….).

Economisez l’eau. Investissez dans une gourde pour limiter le recours aux bouteilles en plastique avec, au besoin, un système pour assainir l’eau ( pastilles désinfectantes, paille filtrante…).

Empruntez les transports doux et collectifs. Optez pour le train ou les bus locaux plutôt que pour les vols intérieurs et les taxis.

Mangez local. Evitez la viande et les produits importés. Privilégiez les fruits et légumes locaux et de saison.

Choisissez des logements écoresponsables. Loger chez l’habitant poux permet d’être au plus près de la population tout en limitant vos émissions.

Pensez à la compensation carbone. Face à la multiplicité des projets, choisissez ceux disposant des labels Gold Standard (GS) ou Voluntary Carbon Standard ( VCS).

 

Smartphone,tablette, ordinateur. Limitez votre impact environnemental.

L’usage de plus en plus développé des produits high-tech a un  très fort impacté, tant sur le plan humain qu’environnemental. En prendre conscience vous permettra d’adapter vos équipements à vos besoins et de réguler leur usage quotidien.

Avant d’acheter, évaluez vos besoins.

Veillez à ne pas vous suréquiper et donc de faire des dépenses souvent inutiles, ni à vous sous-équiper car les limites de vos appareils vous obligeraient alors à en changer trop fréquemment.

Privilégiez les labels qui soulignent les produits plus écologiques que la moyenne ( Ecolabel européen, Energy Star pour les écrans notamment).

Achetez d’occasion.

L’offre dans tous les domaines ne cesse de s’enrichir : acteurs de l’économie solidaire et sociale, sites d’annonces entre les particuliers ( où il faut rester prudent), ou via des professionnels du reconditionnement. Pensez aussi à la location en fonction de vos besoins. Là encore, le choix s’élargit où l’on peut désormais louer aussi du matériel de jardinage que du bricolage.

A l’usage.

Ne laissez pas l’ordinateur allumé. L’énergie nécessaire pour le rallumer est négligeable par rapport à sa consommation en mode veille.

Eteignez votre box et son boitier TV. En désactivant le wifi, vous réduisez la consommation de 20 % en moyenne. En éteignant la box le soir, vous économisez de 8 à 16 euros par an.

Limitez le cloud. Stocker sa musique, ses mails et ses photos sur internet consommerait deux fois plus d’énergie que de les conserver sur son appareil pendant un an. Alors, favorisez le stockage en mode local.

Privilégiez la TNT. Passer par la télévision numérique terrestre est beaucoup moins  gourmand énergie que regarder une émission en streaming HD via une box ADSL.

En fin de vie.

Vendez votre vieux smartphone. Vendez vous-même votre téléphone en bon état ou donnez-le à une association.

Ne jetez pas vos équipements électriques et électroniques usagés. Déposez-les dans les meubles de collecte prévus à cet effet dans les grandes surfaces.

 

Gaspillage alimentaire. Adoptez les bons réflexes.

Alors que un Français sur 10 a du mal à se nourrir, le gaspillage alimentaire représente 29 kg par an et par habitant, dont 7 kg d’aliments encore emballés !. En adoptant là encore quelques bons réflexes, vous lutterez contre ce gâchis. Et en plus, vous ferez des économies sur votre budget et limiterez votre impact environnemental.

Dressez tout d’abord une liste de courses en prévoyant vos menus de la semaine.

Ne cédez pas aux promotions incitant à acheter plus que vous ne le souhaitiez initialement.

Evitez de manipuler les produits fragiles ( fromages, végétaux…).

Ne cherchez pas au fond du rayon le produit ayant la date de consommation la plus longue.

Evitez de faire vos courses quand vous avez faim pour limiter le risque d’achats impulsifs.

A la maison, de nombreuses économies peuvent être envisagées.

Ne confondez pas notamment la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale ( DDM, EX-DLUO).

Après DLC, un produit est périmé et non consommable. Après DDM, il n’est pas périmé. Il reste sans danger mais peut simplement avoir perdu certaines de ses qualités.

Cuisinez les produits frais en fin de vie pour repousser leur limite de consommation.

Rangez votre réfrigérateur selon la règle du « 1er entré, 1er sorti ».

Donnez une seconde vie aux fruits et légumes abîmés !. Même s’ils ne sont pas beaux, ils n’en demeurent pas moins bons, sauf s’ils sont couverts de moisissure.

Apprenez à cuisiner les parties des fruits et légumes qui sont le plus souvent jetées ( fanes, feuilles,épluchures).

A l’extérieur.

Au self, osez dire « merci j’en ai assez », quitte à vous resservir ultérieurement.

Au restaurant, demandez à conserver les restes ; ce qui devient un geste de plus en plus répandu.